samedi 28 octobre 2017

La Passe-Miroir T1 Les Fiancés de l'hiver - Christelle Dabos

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle chronique sur une lecture. Je vous présente La Passe-Miroir, T1 Les Fiancés de l’hiver de Christelle Dabos.

Titre : La Passe-Miroir, T1 Les Fiancés de l’hiver
Auteur : Christelle Dabos
Edition : Folio
Prix : 8,80 €
Sortie : 11mai 2016
Nombre de pages : 608 pages
Synopsis : « «Écoute-moi bien, fille... Tu es la personnalité la plus forte de la famille. Je te prédis que la volonté de ton mari se brisera sur la tienne.»

Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Fiancée de force à l'un des héritiers d'un clan du Pôle, elle quitte à regret le confort de sa famille. La jeune femme découvre ainsi la cour du Seigneur Farouk, où intrigues politiques et familiales vont bon train. Loin de susciter l'unanimité, son entrée dans le monde devient alors l'enjeu d'un complot mortel.

Les fiancés de l'hiver est le premier tome de la saga La Passe-miroir. »

mercredi 25 octobre 2017

Les Stagiaires - Samantha Bailly

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle chronique sur une lecture. Je vous présente Les Stagiaires de Samantha Bailly.

Titre : Les Stagiaires
Auteur : Samantha Bailly
Edition : Le Livre de poche
Prix : 7,90 €
Sortie : 23 août 2017
Nombre de pages : 448 pages



Synopsis : « Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.
Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.
Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent.
Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Quand la « génération Y » entre en collision avec le monde du travail : un récit marquant dans lequel beaucoup de jeunes adultes se reconnaîtront. »

samedi 21 octobre 2017

Rien ne s'oppose à la nuit - Delphine de Vigan

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle chronique sur une lecture. Je vous présente Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan.

Titre : Rien ne s’oppose à la nuit
Auteur : Delphine de Vigan
Edition : Le Livre de Poche, COLL Littérature & Documents
Prix : 7,90 €
Sortie : 30/01/2013
Nombre de pages : 408 pages


Synopsis : « Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l'écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd'hui je sais aussi qu'elle illustre, comme tant d'autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence.
D. de V.

Il fallait oser pour s’attaquer à un sujet déjà investi par les plus grands écrivains : le livre de ma mère. Et, pourtant, D. de Vigan a apporté sa touche originale, en plus de son talent à maîtriser un récit. [...] Ce roman intrigue, hypnotise, bouleverse. Il interroge aussi.
Mohammed Aïssaoui, Le Figaro littéraire.

Malédiction familiale en même temps que questionnement passionnant sur les rapports entre l’écriture et la vie, [un] livre éblouissant.
Olivia de Lamberterie, Elle. »

mercredi 18 octobre 2017

Attirance - Anne Greenwood Brown

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente le tome 2 d’Attirance d’Anne Greenwood Brown.

Titre : Attirance, L’écume des mensonges
Auteur : Anne Greenwood Brown
Edition : Milan, Collection MACADAM
Prix : 14,90 €
Sortie : 25/09/2013
Nombre de pages : 344 pages


Synopsis : « Cela fait 30 jours, deux heures et 17 minutes que Calder a laissé Lily sur les berges du Lac Supérieur. Et lorsqu'enfin Calder revient, leurs retrouvailles ne se passent pas tout à fait comme Lily les avait rêvées. Après avoir révélé à son père son terrible secret (comme Calder, il est un triton, un homme-sirène, issu des amours d'un humain et d'une sirène), ce dernier accapare Calder. Obsédé par sa nouvelle identité, le père de Lily demande à Calder de l'initier à sa nouvelle vie, et tous deux passent beaucoup de temps sous l'eau, délaissant Lily. Des cadavres sont un jour retrouvés aux abords du lac. Tout semble accuser les sœurs de Calder, des sirènes maléfiques, mais Lily craint que son père n'en soit l'auteur. Le tueur est finalement révélé. Jack Petit, un ami de Lily, est obsédé par les sirènes, et veut à tout prix révéler leur existence. Il a tué dans l'unique but de mettre en danger les sirènes, de les faire accuser. Lily ayant découvert son secret, il tente de la tuer à son tour, en la noyant. Mais une sœur de Calder la sauve, et Lily se transforme en sirène. »

samedi 14 octobre 2017

L’Extraordinaire Voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA - Romain Puértolas

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle chronique sur une lecture. Je vous présente L’Extraordinaire Voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA de Romain Puértolas.

Titre : L’Extraordinaire Voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA
Auteur : Romain Puértolas
Edition : Le dilettante
Prix : 19 €
Sortie : 17/08/2013
Nombre de pages : 252 pages


Synopsis : « L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, c'est une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l'Europe et dans la Libye postkadhafiste, une histoire d'amour plus pétillante que le Coca-Cola, mais aussi le reflet d'une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle. Un roman dont le titre peut à lui seul provoquer des insuffisances respiratoires chez ceux qui tentent de le prononcer d'une seule traite ! « Le premier mot que prononça l'Indien Ajatashatru Lavash Patel en arrivant en France fut un mot suédois. Un comble ! Ikea. Voilà ce qu'il prononça à mi-voix. Cela dit, il referma la porte de la vieille Mercedes rouge et patienta, les mains posées sur ses genoux soyeux comme un enfant sage. »

mercredi 11 octobre 2017

Ne Pleure pas ma belle - Mary Higgins Clark

Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter Ne Pleure pas ma belle de Mary Higgins Clark.

Titre : Ne Pleure pas ma belle
Auteur : Mary Higgins Clark
Edition : Le Livre de Poche
Prix : 7,30 €
Sortie : novembre 1990
Nombre de pages : 287 pages
Synopsis : « La jeune et ravissante Elizabeth Lange est hantée par la mort tragique de sa sœur, une star de l'écran et de la scène, tombée de la terrasse de son appartement à New York dans des circonstances pour le moins mystérieuses. A-t-elle été assassinée par son amant, l'irrésistible magnat des affaires Ted Winters, lui-même en proie à des tourments secrets ? S'est-elle suicidée ? Mais pourquoi Leila aurait-elle voulu se supprimer alors qu'elle était heureuse et au sommet de sa gloire ? Quelqu'un d'autre l'aurait-il tuée - mais qui pourrait en vouloir à une jeune femme aimée et admirée ? Minée par le chagrin, Elizabeth est invitée par la baronne Minna Von Schreiber, sa plus vieille amie, à venir se reposer dans le luxueux institut de remise en forme de Cypress Point, en Californie. Mais au lieu d'y trouver le calme et la détente, elle va être confrontée non seulement à Ted, mais aux meilleurs amis de sa sœur qui ont tous un motif pour l'avoir tuée... Depuis La Nuit du renard, les livres de Mary Higgins Clark sont tous de haletants thrillers, tous des best-sellers et Ne pleure pas ma belle est un de ses plus réussis. »

samedi 7 octobre 2017

J'avais douze ans... Nathalie Schweighoffer

Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter J’avais douze ans de Nathalie Schweighoffer.

Titre : J’avais douze ans
Auteur : Nathalie Schweighoffer
Edition : Pocket
Prix : 5,40 €
Sortie : 1990 / février 2002 chez Pocket
Nombre de pages : 248 pages
Synopsis : « Nathalie avait douze ans quand son père l'a violée pour la première fois. En ce temps-là, confie-t-elle, j'étais toute fière quand on me disait que j'étais déjà une petite femme. Je ne savais pas ce que ça voulait dire être une petite femme en miniature, une poupée que son père installait tranquillement dans la nuit sur la machine à laver pour la violer. Pendant cinq ans, la peur, la résignation, la culpabilité l’empêche de parler. Et puis, à dix-huit ans, avec un courage et une détermination admirables, elle décide de briser le silence : elle porte plainte contre son père et accepte de témoigner à la télévision. J'ai entamé une véritable croisade. J'avais envie de dire à toutes les filles comme moi de ne plus avoir cette honte. Nathalie crie sa douleur. À nous de faire silence pour écouter, et partager son combat. »

mercredi 4 octobre 2017

13 Reasons Why - Jay Asher

Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter 13 Reasons Why de Jay Asher.

Titre : 13 Reasons Why
Auteur : Jay Asher
Edition : Albin Michel Jeunesse COLL Litt’
Prix : 14,50 €
Sortie : 29/03/2017 (2007 pour la VO originale)
Nombre de pages : 288


Synopsis : « Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu’Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle.
Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l’une des raisons, l’une des treize responsables de sa mort. D’abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d’Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C’est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer… »