mercredi 30 août 2017

Indécent - Colleen Hoover

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Indécent de Colleen Hoover.

Titre : Indécent
Auteur : Colleen Hoover
Edition : Éditions J’ai lu
Prix : 13 € 90
Sortie : 282 pages
Nombre de pages : 20 août 2014


Synopsis : « Pour surmonter le brusque décès de son père, Layken, âgée de 18 ans, part s'installer, avec sa mère et son frère, dans le Michigan. Sa famille la considère comme un roc, mais en son for intérieur, elle est désespérée. Bientôt, une rencontre va tout changer : celle de Will, son voisin passionnée de poésie, un être lumineux, patient et protecteur, qui partage beaucoup d'intérêts communs avec Lake, peut-être même trop...
Après un premier rendez-vous exceptionnel, le quotidien reprend ses droits et amène avec lui un obstacle infranchissable. Les circonstances auront-elles raison de leur attirance hors du commun ? »

Mon avis
Ma tante a trouvé ce livre dans la boite à lire à côté de chez elle et l’a lu avant de me le donner car elle a adoré l’histoire. Et c’est le genre de livre qui peut effectivement me plaire.

Donc dans ce premier tome, nous suivons Layken, sa mère et son petit frère. Cette famille démarre une nouvelle vie en déménageant dans le Michigan, suite au décès du père de Layken et son frère. Le jour du déménagement, celle-ci rencontre son voisin : Will. Will est beau, amoureux de la poésie, charmant, patient et a un petit frère du même âge que celui de Layken, ces deux-là deviennent meilleurs amis. Très vite, Will et Layken tombent amoureux, mais aussi vite, plusieurs complications entravent leur histoire d’amour.

Ce livre m’a fait clairement mourir de rire à plusieurs moments ! Je l’ai trouvé drôle et rafraîchissant malgré les sujets graves abordés comme la maladie, la perte d’un parent, le chagrin d’amour

Layken est un personnage drôle, qui prend la vie comme elle vient, elle ne se prend pas la tête, sauf pour Will. Elle est responsable envers sa mère et son petit frère car elle comprend qu’ils ont besoin d’elle comme elle a besoin d’eux pour continuer à vivre, ils forment une famille unie, soudée. Will, quand à lui, il est aussi très responsable à 21 ans pour des raisons que l’on découvre au fil des pages, il s’occupe beaucoup de son petit frère, il adore le slam qu’il fait découvrir à Layken et à ses amis.

Ce roman est tellement simple, l’histoire d’amour entre Layken et Will est banale. En fait, c’est ce qui m’a fait du bien, c’est que, malgré quelques soucis, c’est l’histoire d’une famille normale, cela arrive à beaucoup de monde de déménager, de tomber amoureux, de mourir, d’avoir un chagrin d’amour, d’être malade…


Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


Mathilde Littéraire

samedi 26 août 2017

Le Temps est assassin - Michel Bussi

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Le temps est assassin de Michel Bussi.

Titre : Le temps est assassin
Auteur : Michel Bussi
Edition : Pocket (version poche) – Presse de la Cité (Broché)
Prix : 8 € 20 (Pocket) – 21 € 50 (Broché)
Sortie : 4 mai 2017 (Pocket) – 4 mai 2016 (Broché)
Nombre de pages : 624 pages (Pocket) – 400 pages (Broché)
Synopsis : « Été 1989. La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au-dessus d’un ravin de vingt mètres, une voiture roule trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère n’ont pas eu la même chance. Été 2016. Clotilde revient pour la première fois sur les lieux du drame, accompagnée de son mari et de sa fille adolescente. Elle veut profiter de ces vacances pour exorciser le passé. C’est au camping dans lequel elle a vécu son dernier été avec ses parents que l’attend une lettre… de sa mère. Vivante ? »

Mon avis
J’adore Michel Bussi depuis quelques années maintenant, grâce à Un Avion Sans Elle, qui est un immense coup de cœur pour moi. Alors, c’est vrai que j’ai mis un an avant d’acheter le petit dernier de sa collection mais dès que je l’ai eu entre les mains, je l’ai dévoré en quelques jours !

Donc dans ce roman de Bussi, on rencontre Clotilde, une jeune fille de 15 ans. Elle est rebelle, jeune et pleine d’énergie, en vacances en Corse avec sa famille. Jusqu’au jour de l’accident qui coutera la vie à ses parents et son frère. 27 ans après, Clotilde revient sur les lieux du drame avec son mari et sa fille de 15 ans. Elle cherche à avoir des réponses, surtout lorsqu’elle reçoit une lettre de sa mère, morte sous ses yeux lors de l’accident.

Bussi nous entraine une nouvelle fois dans un thriller passionnant, une histoire de famille bouleversante et pleine de secrets insoupçonnés. Il nous fait découvrir une nouvelle ile, l’Île de Beauté ! Même s’il avoue avoir inventé certaines choses, comme le camping. Néanmoins, il nous fait voyager entre Calvi et la presqu’île de la Revellata, entre le passé (1989) et le présent (2016). L’histoire est vraiment captivante et impressionnante. J’ai été happée dans le récit du début à la vie ! Les rebondissements sont parfaits et au rdv, les révélations s’enchaînent presque. L’auteur joue un peu avec les émotions de ses personnages et avec les nôtres par conséquent.

J’ai trouvé Clotilde très attachante, j’adorais les passages en 1989, on y trouve une jeune Clotilde rebelle, pleine de vie, rêveuse, en colère contre le monde entier et cherchant un peu d’indépendance, elle adore son frère mais pas trop. Elle voit le monde à sa manière, poétique, naïf, beau. La Clotilde de 2016 est en colère, cherche des réponses, je l’ai trouvé perdue et pas tout à fait remise de l’accident malgré les 27 ans qui se sont écoulé. Elle a du mal à s’en remettre. Son mari et sa fille sont assez absent lors de sa quête de vérité, Frank (son mari) ne la prend pas au sérieux, il veut passer de bonnes vacances en famille. Il aimerait que sa femme passe à autre chose. Sa fille, Valentine, ne souhaite que se faire de nouveaux amis, s’éclater et profiter du soleil. Malgré tout, Clotilde met tout en œuvre pour découvrir la vérité sur l’accident de voiture.

Pour conclure, ce roman est un véritable COUP DE CŒUR, passionnant, enivrant, tout simplement magnifique ! Comme souvent chez Michel Bussi.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.

Mon avis sur Maman a tord.


Mathilde Littéraire

mercredi 23 août 2017

Les Chroniques de Wolf Springs, T1 Déchaînés - Nancy Holder & Debbie Viguié

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Les Chroniques de Wolf Springs, T1 Déchaînés de Nancy Holder & Debbie Viguié.

Titre : Les Chroniques de Wolf Springs, T1 Déchaînés
Auteur : Nancy Holder & Debbie Viguié
Edition : Milan, Collection Macadam
Prix : 15,20 €
Sortie : 2012
Nombre de pages : 381 pages


Synopsis : « À 16 ans, Katelyn doit quitter Los Angeles pour une région perdue du Middle West, condamnée à vivre avec un grand-père qu'elle connait à peine. Dans une ville aux secrets étouffés, où légende et réalité se confondent. Où une jeune fille a été récemment sauvagement assassinée. Où les événements n'avaient l'air d'attendre que Katelyn pour se préparer... »

Mon avis
Ce livre fait partie de ceux que j’ai achetés à ma tutrice de stage de chez Albin Michel, l’été dernier. Le résumé m’attirait un peu, moins le titre et la couverture.

J’ai mis un peu de temps avant de le commencer et c’est vrai que je l’ai commencé sur un coup de tête car il ne m’attire pas tant que ça, je ne savais pas trop quoi lire d’autre. Je l’ai aussi lu pendant une semaine un peu chargé (je partais en weekend, je finissais la partie écrite de mes oraux de BTS et j’ai eu un petit séjour à l’hôpital en urgence) alors, je ne voulais pas me prendre la tête avec une lecture passionnante.

L’histoire est très simple, c’est l’histoire de Katelyn dont la mère décède. Elle doit donc déménager de Californie pour la petite ville de Wolf Spring chez un grand-père qu’elle ne connait que très peu. Elle va devoir s’adapter à cette nouvelle vie, très différente de celle qu’elle avait en Californie ! Rapidement, elle va découvrir le comportement étrange de certaines personnes de sa ville et de son lycée, surtout sa nouvelle amie.

C’est une petite histoire un peu sombre mais sans plus, qui se lit rapidement. Ce n’est pas une littérature de haut niveau. La vie de Katelyn est classique, c’est le genre d’histoire qu’on retrouve souvent dans la littérature jeunesse dans le même style. C’est-à-dire qu’on retrouve une jeune fille qui doit déménager ou qui a un grand changement dans sa vie et qui tombe sur des personnes avec un secret et elle va être embarqué là-dedans.

Je n’ai pas été plus que ça emballé par l’histoire, elle s’est laissé lire pendant mes rdv médicaux et à l’hôpital après mon opération. Elle m’a fait passer le temps. Peut-être trop simple et trop jeunesse à mon goût.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


Mathilde Littéraire

lundi 21 août 2017

Teaser Monday #23

Hello mes p’tits loups. Je reviens aujourd'hui avec mon rdv Teaser Monday, découvert chez ma copine Florence du blog Les Tribulations de Floow dont voici l’article ICI. Mais je change un peu les règles, je vous explique après.




N'importe qui peut participer ! Il suffit de faire ce qui suit :
  • Prenez votre lecture actuelle,
  • Prenez la première page,
  • Partagez deux extraits de la page,
  • Attention à ne pas inclure de spoilers, ne pas trop donner d'information sur l'avancée du livre, pour ne pas le dire aux futurs lecteurs,
  • Indiquez le titre et le nom de l'auteur afin que l'on sache de quel livre les extraits sont tirés,
  • Laissez le lien de votre article en commentaire ou un extrait de votre livre en cours ! Je me ferais une joie d'aller vous lire !



Pour ce 23e extrait, je vous présente ma lecture en cours : Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan.



« Ma mère était bleu, d’un bleu pâle mêlé de cendres, les mains étrangement plus foncées que le visage, lorsque je l’ai trouvée chez elle, ce matin de janvier. »

« Quatre ou cinq semaines plus tard, dans un état d’hébétude d’une rare opacité, je recevais le prix des Libraires pour un romain dont l’un des personnages était une mère murée et retirée de tout qui, après des années de silence, retrouvait l’usage des mots. »


Voici mes deux extraits. J’espère que cela vous donne envie de lire ce magnifique livre !


Mathilde Littéraire

samedi 19 août 2017

Amélia - Kimberly McCreight

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Amelia de Kimberly McCreight.

Titre : Amelia
Auteur : Kimberly McCreight
Edition : Le Livre de Poche (version d’origine : Le Cherche Midi)
Prix : 8,60 €
Sortie : 31/08/2016
Nombre de pages : 576 pages
Synopsis : « À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d'un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l'écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n'ont pas de secrets l'une pour l'autre. C'est en tout cas ce que croit Kate, jusqu'à ce matin d'octobre où elle reçoit un appel de l'école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu'elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d'ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l'établissement. Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d'accepter l'inacceptable. Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n'a pas sauté. » Obsédée par cette révélation, Kate s'immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu'elle ne la connaissait pas si bien qu'elle le pensait. À travers les SMS, les mails d'Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l'a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l'attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu'elle avait pu imaginer. »

Mon avis
J’ai découvert ce livre sur la blogophère littéraire ou sur Booktube, je ne sais plus. Le résumé m’a immédiatement plus et m’a tout de suite fait penser au harcèlement scolaire. Et comme vous le savez surement, je lutte contre le harcèlement scolaire depuis plusieurs année, je vous invite à lire mon article sur le sujet pour en savoir plus, ICI.
J’ai trouvé ce livre par hasard à Cora lors d’une sortie avec mes amis, j’en ai profité pour l’acheter. Je voulais vraiment le lire mais j’avais vraiment peur de ma lecture. Mais, mon envie a eu raison de ma peur car un mois après mon achat, je me suis plongée dans cette lecture addictive.

Dès les premières pages, nous découvrons Kate, une jeune mère célibataire, jonglant entre sa fille de 15 ans et son boulot très prenant. Elle pense être très proche de sa fille, Amélia. Jusqu’au jour où celle-ci meurt, en se jetant du haut du bâtiment de son école. Enfin d’après l’enquête hâtive de la police. Après une période difficile, cette mère va mener l’enquête sur ce qui s’est passé suite à un sms anonyme disant qu’Amélia n’aurait pas sauté.

Tout le long du livre, nous alternerons entre le point de vue de Kate après la mort de sa fille et avec le point de vue d’Amélia elle-même, avant sa mort. Entre les chapitres, nous avons des extraits de conversation sms entre Amélia et un de ses amis et des articles de journal, concernant la vie du lycée d’Amélia.
J’ai bien aimé cette alternance de point de vue car j’ai pu en connaitre d’avantage sur Amélia et sur Kate. De mon point de vue, cela permet vraiment de faire avancer l’histoire et de mieux connaitre les différents personnages, de mieux savoir le pourquoi et le comment de ce « suicide ».
Dans ce roman, j’ai bien pu voir l’évolution du personnage d’Amélia et de tout ce qui s’est passé dans sa vie pour qu’elle arrive à mourir si brutalement si jeune. Il y a bien la vision d’une école qui défend ses intérêts et qui applique sa propre loi, comme ça arrive souvent lorsqu’il y a un mort : « cette jeune fille s’est suicidé, point. Il n’y a rien d’autre à dire. C’est malheureux, mais c’est comme ça. Des dispositions sont prises pour prévenir du suicide. »
Les mots de l’auteure sont justes et reflètent bien ce que peut être la vie d’une jeune fille qui ne sait pas dans quoi elle s’embarque et dans la vie d’une mère qui vient de perdre son enfant. L’auteure est arrivée à jongler entre les deux points de vue et à nous donner des émotions.
Par contre, je n’ai pas aimé le langage trop familier qu’elle a donné au fil du roman à Amélia, ce qui ne collait pas à son caractère et à son personnage. Surtout, par moment, je trouvais ça inapproprié dans le roman.

Ce livre est dur à lire, il est assez cru aussi. On voit les choses telles qu’ils sont. Ce qui le rend très bien, malgré son langage trop familier par moment.

Dans l’ensemble, j’ai aimé ma lecture.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vu lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


Mathilde Littéraire

mercredi 16 août 2017

Divergente T1 - Veronica Roth

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Divergente, le tome 1 de Veronica Roth.

Titre : Divergente
Auteur : Veronica Roth
Edition : Nathan
Prix : 16€90
Sortie : 20/03/2014
Nombre de pages : 445 pages


Synopsis : Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime ... ou pourrait la détruire.

Mon avis
Je voulais lire cette saga pour voir pourquoi elle est devenue populaire. J’ai attendu que son engouement se calme, vous me connaissez, je n’aime pas lire un livre au moment où tout le monde en parle. Donc je l’ai acheté il n’y a pas longtemps (en octobre dernier) à BookOff.
J’avais vu les deux films quelques mois avant donc je connaissais l’histoire de Tris, son monde dystopique, ses factions et sa Divergence. Tris est Altruiste mais elle sent qu’elle n’entre pas dans ce moule-là malgré son éducation. Alors lorsqu’elle passe le test, elle apprend qu’elle appartient à plusieurs factions, elle n’est pas « normal ». Tris doit néanmoins choisir une faction et cacher sa Divergence. Mais pour combien de temps ?

J’ai passé un très bon moment auprès de Tris et de son entourage, à découvrir leur aventure, à découvrir leur monde et comment ils évoluent entre eux.
Les personnages sont originaux, presque parfait dans leurs rôles. J’ai adoré le personnage de Tris, jeune, forte mais un peu perdue.
L’histoire est bien écrite, simple malgré que je la trouve un peu lente. Il ne se passe pas énormément de chose le temps que l’univers se mette en place.

Dans l’ensemble, ce livre m’a bien plu, malgré la petite lenteur des événements.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vu lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


Mathilde Littéraire

samedi 12 août 2017

Revenants T2 Que la mort nous sépare - Amy Plum

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente le tome 2 de Revenants : Que la mort nous sépare d’Amy Plum

Titre : Revenants : Que la mort nous sépare
Auteur : Amy Plum
Edition : Milan, collection MACADAM
Prix : 15 € 50
Sortie : 9 janvier 2013
Nombre de pages : 350 pages
Synopsis : « Kate a choisi. Elle a choisi Vincent. Une humaine et un revenant. Une mortelle et un immortel. Par amour pour Kate, Vincent a promis d'éviter la mort, de ne plus donner sa vie pour sauver celle des autres. Mais lutter contre sa nature n'est pas sans risques ni souffrances, même quand on est immortel... Kate veut aider Vincent, faire tout ce qui est possible pour trouver une issue nouvelle et se battre contre un destin qui les sépare sans cesse, sans savoir ce qu'elle va réellement provoquer. »

Mon avis
Vous avez eu ma critique du premier tome il n’y a pas longtemps, je sais, je n’ai pas tardé à lire ce deuxième tome. Vous pouvez retrouver ma critique du tome 1 ICI.

Alors, déjà par rapport aux personnages, mon avis sur eux n’a pas changé entre le premier tome et celui-ci ! Cela est surement dû au fait qu’on les retrouve directement après la fin du premier tome, alors ils n’ont pas trop eu le temps de changer entre-temps^^
Donc dans ce tome, nous retrouvons Kate et son amoureux, Vincent, avec leurs entourages. Ils vont tout faire pour trouver une solution au problème de Vincent pour résister à la mort.

Donc comme dans le premier tome, tout va un peu vite. Les personnages vont à 100 à l’heure, pressé de vivre et de lutter contre les numas et contre la mort. L’histoire est claire et simple, un peu niaise. Elle avance assez bien et vite, ce qui est pas mal surtout que le livre est court – il ne fait que 350 pages, avec un corps de texte assez gros.
Cela m’a fait plaisir de retrouver les personnages mais comme le premier tome, je n’ai pas été plus emballé que ça par l’histoire.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vu lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.

Voici mon avis sur le premier tome, pour celles et ceux que ça intéresse : ICI.

Mathilde Littéraire

mercredi 9 août 2017

Perdue et Retrouvée - Cat Clarke

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Perdue et retrouvée de Cat Clarke

Titre : Perdue et retrouvée
Auteur : Cat Clarke
Edition : Robert Laffont, Collection R
Prix : 17,90 €
Sortie : 23 Avril 2015
Nombre de pages : 414
Synopsis : « Essayez d'imaginer :
Une enfant kidnappée. Une famille déchirée.
Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux.
Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie.
Et voilà que l'enfant, devenue adulte, revient à la maison...
C'est là que l'histoire commence. Et si la fin du cauchemar n’était que le début d'un autre ? »

Mon avis
Ce livre me tentait depuis plusieurs semaines lorsque je l’ai reçu à Noël. J’ai mis quatre mois avant de le commencer car je ne trouvais pas le temps de le lire. Mais j’ai fini par m’y mettre.

Alors, ce livre, c’est l’histoire de Faith dont la sœur ainée a été kidnappée 13 ans auparavant. La jeune fille a 17 ans et sa sœur aurait 19 ans. Elle nous raconte comment sa sœur a disparu et comment sa famille et elle ont vécu depuis. Puis Laurel, cette grande sœur, reviens à la maison. La vie de toute la famille va rebasculer une nouvelle fois.
J’ai été happé par l’histoire dès les premières pages car l’auteure a une plume assez touchante et juste, ce que j’ai aimé. Nous rentrons vraiment dans la vie des personnages, qui sont blessés par un événement horrible qui est la perte d’un membre de la famille. Ceux-ci sont d’une justesse remarquable, avec leurs qualités et leurs défauts !
L’auteure nous montre comment certaines personnes s’y prennent avec le kidnapping de son enfant, les répercussions sur l’entourage, la gestion des médias (télé, radio, journaux et livres)… Et ce qui se passe lorsque cette personne revient ! Elle nous livre vraiment une histoire touchante avec un début et une fin terrible, cette fin m’a vraiment surprise et laissé perplexe. Je ne m’en remets pas, je crois… J’y pense encore alors que j’ai fini le livre depuis une semaine, à l’heure où j’écris cette critique.
Faith raconte cela avec ses mots, elle nous partage ses émotions paradoxales, puisqu’elle se réjouit du retour de sa sœur mais a terriblement peur des retrouvailles et de la vie après son retour ! Le reste de la famille essaie quant à elle de trouver les marques pour vivre au mieux cette réapparition, ce qui n’est pas facile vu la notoriété de Laurel, les parents qui sont séparé et les médias qui ont du mal à lâcher l’affaire…

Pour finir, j’ai vraiment aimé l’histoire et ce livre mérite vraiment d’être lu. Par contre, une petite remarque à propos de l’écriture, qui n’est pas de la faute de l’auteure : il y a des fautes d’orthographes qui m’ont un peu gâché ma lecture ! Je ne fais pas attention à cela d’habitude mais dans ce livre, certaines me sautaient aux yeux et sur deux ou trois phrases, je ne comprenais pas le sens à cause de ça.


Voilà pour mon avis ! L’avez-vu lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


Mathilde Littéraire

dimanche 6 août 2017

Marques-page #2

Hello mes p’tits loups, j’espère que vous allez bien.

Le blog Le Monde est unlivre m’avait inspiré un article il n’y a pas longtemps. Louise a proposé des marques-page, qu’elle a elle-même créée et ceux-ci sont magnifiques ! J’en ai pris deux de chez elle pour les imprimer. Ses deux articles sont ICI et ICI.

Je vous ai déjà proposé un premier article avec six marques-marque et vous avez été plusieurs à aimer.

Donc, aujourd’hui, je vous propose six nouveaux marques-page que j’ai confectionnés sur InDesign. Les images sont des images libres de droit trouvé sur Pixabay.

 












Ces marques-page sont au format 55x210 mm, un conseil (de Louise) : imprimez-les sur du papier cartonné de préférence ou de les plastifier ensuite pour plus de solidité.

Dites-le-moi si le concept vous plaît et quel marque-page vous plait le plus ! Je peux vous en faire à la demande aussi, envoyez-moi votre image (et un texte si vous voulez) à leslecturesdemathilde@gmail.com J


Mathilde Littéraire.

samedi 5 août 2017

Éternels T3 - Alison Noël

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Éternels T3 d’Alyson Noël

Titre : Éternels
Auteur : Alyson Noël
Edition : Michel Lafon
Prix : 15 €
Sortie : 14/10/10
Nombre de pages : 333 pages
Synopsis : « Ever et Damen ont traversé de nombreuses vies antérieures, et combattu les plus effroyables ennemis afin d'être à nouveau ensemble. Mais alors qu'ils sont enfin réunis, une puissante malédiction frappe Damen... et menace de tout détruire. À présent, le simple fait d'effleurer leurs mains ou leurs lèvres pourrait provoquer une mort brutale, livrant Damen à tout jamais au pays des ombres. Déterminée à briser ce sort et à sauver Damen, Ever se plonge dans la magie et obtient l'aide inattendue de Jude, un séduisant jeune homme au mystérieux passé. Bien qu'ils viennent de se rencontrer, Ever a le sentiment de le connaître depuis toujours. Malgré sa fidélité envers Damen, elle est étrangement attirée par lui. Alors que son âme sœur s'éloigne d'elle pour la protéger, le lien qui l'unit à Jude devient plus fort, mettant à l'épreuve son amour pour Damen comme jamais auparavant.

Mon avis
C’est une série que j’avais découvert par hasard, il me semble, il y a trois ou quatre ans. Depuis le début, je l’ai lu avec beaucoup d’écarts entre les tomes puisque j’en suis qu’au tome 3.
La série en générale est pas mal, assez bien écrit, sans plus. On rentre facilement dedans et on découvre une histoire assez banale, avec la pauvre fille qui vient de perdre ses parents et sa sœur allant s’installer chez sa tante et qui va s’apercevoir qu’elle a un don : celui de lire dans les pensées des gens, de voir leur aura et de connaître leur vie en les touchant. Et elle va rencontrer Damen dans son nouveau lycée, d’après lui, ils sont des âmes sœurs et a tout pour la séduire. Sauf qu’il est immortel… Les deux amoureux vont tout faire alors, au fils des tomes, pour s’aimer et apprivoiser leur immortalité.

En fait, c’est un peu un livre à la Twilight, en plus simple. L’histoire est pas mal mais sans plus. Elle est banale, simple et un peu prévisible. Elle ne m’emballe pas tant que ça néanmoins comme je suis curieuse et que j’ai les tomes 4, 5 et 6, je vais essayer de finir la série.

Maintenant, parlons des personnages. Ever, l’héroïne, est quelqu’un de très égocentrique et d’égoïste à mon avis. Elle pense que tout tourne autour d’elle ; par exemple, il y a deux immortels veulent sa mort que tous les autres immortels le veulent aussi alors qu’elle n’en sait rien (et nous non plus). Elle fait ce qu’elle veut sans réfléchir et  sans se soucier des conséquences et le regrette très vite après. J’ai envie de lui foutre des baffes, à cette fille. Damon, son immortel de petit-ami, est lui aussi égoïste mais à la différence d’Ever, il le reconnait à plusieurs moment, dans plusieurs situations. Il est en constant changement, ne sait pas toujours ce qu’il veut et pense qu’à sa relation avec Ever. S’il pouvait rester isolé avec elle pour l’éternité, il le ferait sans hésiter. Roman, le méchant immortel, est le cliché des méchants alors il n’y a pas grand-chose à dire. Ensuite, nous avons les deux meilleurs amis d’Ever : il y a son meilleur ami gay, lui aussi très cliché du gay qui s’assume, efféminé au possible et sa meilleure amie en manque d’affection et très naïve qui se fourre dans des situations impossible. Et les autres personnages sont assez effacés, nous n’apprenons pas grand-chose sur eux et sont plus là pour enquiquiné Ever qu’autre chose !

Par rapport à l’histoire du tome 3, elle avance assez bien, nous apprenons des choses intéressantes sur leur monde et sur leur passé, à Damen et Ever, ce qui est sympa. Après tout ce que j’ai dit plus haut fait que ma lecture, bien qu’agréable et rapide, ne m’a pas emballé plus que ça.


Voilà pour mon avis ! L’avez-vu lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


Mathilde Littéraire

mercredi 2 août 2017

Le Joyau T2 ~ La Rose Blanche - Amy Ewing

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente le tome 2 du Joyau d’Amy Ewing.

Titre : Le Joyau T2 ~ La Rose Blanche
Auteur : Amy Ewing
Edition : Robert Laffont, collection R
Prix : 17, 90 €
Sortie : 15 Octobre 2015
Nombre de pages : 414 pages


Synopsis : « Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa fille, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie de servitude. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis. Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein cœur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ? »

Mon avis
La Rose Blanche est donc le second tome de la trilogie Le Joyau. J’avais acheté le premier tome l’année dernière et vous pouvez retrouver ma critique ICI. Je n’ai pas pris le temps d’acheter ce tome deux avant le Salon Livre Paris 2017, comme vous avez dû le voir dans mon vlog (ICI).

Alors dans ce second tome, nous retrouvons Violet, après que la Duchesse du Lac l’ai surprise avec Ash. Elle décide donc de s’enfuir avant de se faire exécuter. Dans sa fuite, elle entraine Ash ainsi que sa meilleure amie, qui risquent aussi tous deux de se faire tuer.
Nous reprenons vraiment là où l’auteure nous avait laissé dans le premier tome et dans celui-ci, nous partons vraiment au quart de tours. Dès le début, Violet fuit la Duchesse dans une fuite rapide et dangereuse !
Pendant tout le récit, nous découvrons pleins de choses sur Violet et son entourage ainsi que sur le monde dans lequel elle évolue, nous l’apprenons en même temps qu’elle.
J’ai aimé découvrir certains personnages comme Raven (sa meilleure amie) Ash, Garnet (le fils de la Duchesse) ou Lucien. Nous en apprenons beaucoup sur eux car même si certains apparaissent dans le premier tome, ils sont très présents dans ce deuxième tome. Cela apporte vraiment un soutien précieux à Violet qui, dans le premier tome, n’avait presque personne sur qui compter.

Enfin bref, ce deuxième tome a été une bonne lecture. Je me sens bien dans cet univers et je suis contente de voir évoluer Violet et ses amis ! J’ai hâte de lire le troisième et dernier tome.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vu lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.

Voici mon avis sur le premier tome : ICI.

Mathilde Littéraire