samedi 6 mai 2017

La Ballade de Pern, Intégrale II - Anne McCaffrey

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente La Balade de Pern, Intégrale II d’Anne McCaffrey.

Titre : La Balade de Pern, Intégrale II
Auteur : Anne McCaffrey
Edition : Pocket
Prix : 13 €
Sortie : 13 janvier 2011
Nombre de pages : 1104 pages
Synopsis : « Les habitants de Pern est se pressent au Fort de Ruatha pour célébrer l'intronisation d'Alessan, son jeune seigneur. Moreta, Dame du Weyr de Fort, est de la fête. Elle est sensible aux attentions d'Alessan. Le Passage des Fils doit se terminer dans huit ans. Pour les habitants de Pern, l'obsession du danger se dissipe.
On peut faire des projets d'avenir. Puis, sans avertissement, le malheur frappe : une bête meurt. C'est la première victime d'une maladie mystérieuse qui, en quelques semaines, va décimer la population.
Moreta puis après elle, Nerilka, sont prêtes à se sacrifier pour la survie de leur peuple et marqueront durablement la mémoire des Pernais.
Contient :
« La Dame aux dragons »
« Histoire de Nerilka »
« Les Renégats de Pern »

Mon avis
            J'ai reçu ce livre, avec les intégrales I, III et IV à  noël, il y a cinq ou six ans. Ce sont des reliques de ma PAL, je crois les plus vieilles !^^ Et dans le cadre de mes résolutions de 2017 que vous pouvez retrouver sur Facebook, j'ai décidé de lire cette intégrale afin de la sortir enfin de ma PAL.
Je vais diviser cette critique en quatre parties : je parlerais des trois livres que regroupe cette intégrale avant de donner mon avis global de celle-ci. Et aussi, j'ai écrit mes trois petites critiques justes après ma lecture de l'histoire 😊.

La Dame aux Dragons
Ici, nous rencontrons Moreta, la Dame du Weyr de Fort. Elle se rend, comme beaucoup d'habitant de Pern, à la première fête d'Alessan, Seigneur Régnant du Fort de Ruatha. La fête est l'une des plus belles jamais donné depuis le début du Passage, cet événement où des Fils tombent pendant plusieurs dizaines d'années. Mais une tragédie frappe tout le continent ! Les habitants doivent s'entraider pour vaincre cette mystérieuse maladie venant des Anciens.

Alors heu.... Sérieusement, je suis mitigée à propos de cette lecture. J'ai adoré l'histoire et les personnages, surtout Moreta et Alessan qui sont juste trop mignon mais... j'ai eu beaucoup de mal avec le style d'écriture de l'auteure ! L'écriture est complexe, il y a des détours pour raconter les évènements ou dire les choses, il y a des descriptions plus ou moins longue. L'auteure nous propose aussi tout un univers alambiqué et très différent du nôtre et à part dans la préface, nous n'avons que peu d'informations sur les différents peuples et les races de dragons.
Du coup, c'est perturbant et ma lecture a été ralentie par ça. J'ai mis bien trois semaines à lire cette histoire de 470 pages à peine tellement j'ai eu du mal à lire et à comprendre ! Malgré tout, l’histoire est belle et nous apprend beaucoup de chose sur le genre humain, par exemple : comment les humains réagissent face à un nouveau danger.
Je verrais bien comment je m'en sors pour les deux autres histoires.

Histoire de Nerilka
J’ai finis l’Histoire de Nerilka à peine deux ou trois jours après avoir fini l’histoire de La Dame aux dragons. Et franchement, après avoir eu énormément de mal à lire La Dame aux dragons, l’Histoire de Nerilka se lit très facilement puisqu’on connait déjà tout le contexte, enfin quand on lit l’intégrale de Pocket et non les livres séparément. En fait, dans cette histoire, nous suivons Nerilka, une jeune fille d’une communauté voisine de celle de Moreta que nous apercevons dans La Dame aux dragons.

Nerilka va nous raconter son histoire pendant l’épidémie et nous avons son point de vue à elle, à la première personne. L’histoire et l’écriture sont beaucoup plus limpides et plus claires !

Pour ce qui est de Nerilka, c’est une personne qui sait ce qu’elle veut dans la vie et est quelqu’un qui a souffert d’une famille qui ne partage pas ou plus les mêmes valeurs et attentes qu’elle et qui ne l’accepte plus tellement. Nerilka décide alors de se battre pour ce qu’elle pense être juste et cela quel que soit les conséquences. J’ai adoré son personnage car je l’a comprend et elle choisit une cause juste et noble, la jeune fille sait prendre les bonnes décisions grâce à son expérience.

L’histoire est la même que dans La Dame aux dragons donc je ne vais pas en parler, ni des personnages.
C’est parti pour la troisième et dernière histoire !

Les Renégats de Pern
Alors, pour celui-là, j’ai vraiment galéré pour le lire. Je ne comprenais pas vraiment le sens de l’histoire. On suivait plusieurs groupes de personnages qui n’avaient aucun rapport entre eux avant au moins la moitié de l’histoire, ça veut dire, au moins 150-200 pages. Et on passait des uns aux autres sans transition, l’auteure passait plusieurs années sous silence, sans le préciser avant plusieurs lignes / pages.
Le titre est Les Renégats de Pern, mais clairement il n’y avait qu’un seul groupe de renégats et il n’est pas le centre de l’histoire comme je m’y attendais. On suivait plutôt les quelques groupes de personnages, jusqu’à ce qu’ils se retrouvent et partent en quête. Ça n’a rien à voir avec ce que je m’attendais et je n’arrivais pas à savoir où voulait nous emmener l’auteure. C’est perturbant. Surtout que c’est le même style d’écriture que les deux autres histoires donc j’ai eu beaucoup de mal à lire, je devais me forcer à avancer car sinon, je ne l’aurais jamais terminé, ce qui serait dommage car j’en étais à la fin de l’histoire.


Voilà pour mon avis ! L’avez-vu lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


-->
Mathilde Littéraire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire