samedi 14 janvier 2017

Les Pères et les Mères sont des humains comme les autres - Paul Mesa

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Les Pères et les Mères sont des humains comme les autres de Paul Mesa.

Titre : Les Pères et les Mères sont des humains comme les autres
Auteur : Paul Mesa
Edition : Albin Michel
Prix : 19 € 50
Sortie : 1e Mars 2013  Mars 2013
Nombre de pages : 281 pages


Synopsis : « La petite Bica, femme de chambre portugaise dans un hôtel, a deux préoccupations : faire un enfant d’urgence pour que l’âme de sa mère Maria Teves, récemment décédée, puisse accéder au ciel, et découvrir l’identité de son père qu’on lui a toujours cachée. Mais rien n’est simple : Maria, qui ne sait apparemment pas qu’elle est morte, resurgit, et le bel homme marié dont Bica a décidé qu’il serait le père de son enfant ne joue pas le jeu. D’autant qu’il est affublé d’une femme journaliste qui veut la ruine de l’hôtel. Les péripéties loufoques qui s’ensuivent, et qui mèneront notre héroïne jusqu’à Lisbonne, alternent avec le récit que Bica consigne dans son carnet secret : celui de son enfance nomade où sa mère l’entraînait de ville en ville au rythme de ses amours improbables. »

Mon avis
Ce livre, il fait partie des livres reçu à mon stage chez Albin Michel. Je ne sais pas pourquoi je l’ai pris et je crois que j’ai bien fait de le prendre ! Je n’avais pas le courage de le lire jusqu’à ce que l’une des filles du blog Le Clan des Passionnés me propose de faire une Lecture Commune sur ce livre, comme vous avez pu le voir sur Facebook. Donc je m’y suis lancée avec plaisir avec un nombre de pages à atteindre chaque jour défini et choisi après discussion avec #Harley. Vous pouvez retrouver son avis ICI.

Bon, pour mon avis, ça va être assez rapide.

Déjà, je voulais parler de Bica, le personnage principal. Cette petite chose de 26 ans, femme-enfant. Elle est très gentille, attachée à sa petite vie tranquille de femme de chambre de l’Hôtel du Cocher où sa mère, récemment décédée, était gouvernante. J’ai aimé la suivre tout au long de l’histoire et de ses péripéties !
Tous les autres personnages sont attachants, du moins au début pour certains (Mr Kilderman !!! Mais je crois qu’on est tous d’accord, hein #Harley ?!) Bien que la mère et la tante de Bica m’aient un peu énervé sur des choses qu’elles ont faites. Je trouve que certaines choses ne se font pas au sein d’une même famille.
Et là, on est d’accord avec #Harley, j’ai aussi adoré ce côté « voyage » entre le Portugal, avec Lisbonne et Sintra, la France et l’Allemagne. On ne parle que très peu de l’Allemagne mais énormément de Lisbonne et Sintra, ainsi que de la France ! Je suis française et j’ai visité Lisbonne et Sintra à deux reprises alors forcément, lorsque Bica en parle, j’ai quelques images en tête de ces endroits-là.
En fait, je dirais qu’à part quelques moments assez bizarre ou que je n’ai pas aimé, l’histoire se lit très bien et est bien écrite. Je trouve ce livre bien pour se poser tranquille un soir d’hiver ou de pluie avec une boisson chaude (chocolat chaud, café ou thé/infusion au choix) ou dans les transports en commun.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vu lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.

Mathilde Littéraire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire