samedi 1 octobre 2016

Hate List - Jennifer BROWN

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Hate List de Jennifer BROWN.


Titre : Hate List
Auteur : Jennifer BROWN
Edition : Albin Michel – collection WIZ
Prix : 15 € 20
Sortie : 01 / 02 / 2012
Nombre de pages : 289 pages
Synopsis : « C'est moi qui ai eu l'idée de la liste.
Je n'ai jamais voulu que quelqu'un meure.
Est-ce qu'un jour on me pardonnera ?
C'est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu'ils ont écrite pour s'amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l'établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s'est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie, elle, est toujours là. Jusqu'au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée... »

Mon avis
Je me suis vu offrir ce livre par mon maître de stage à la fin de celui-ci chez Albin Michel (elle m’avait demandé une liste de livres de chez eux que je voulais et elle m’en a donc offert 5 de cette liste). Je la remercie encore de me les avoir offerts ! J Et je n’ai pas mis longtemps pour me jeter sur celui-là car je l’ai commencé à peine une semaine après, finissant d’abord mes autres lectures. Et j’ai dévoré ce livre en 4 jours (du 7 au 11 août) malgré quelques avis mitigés de la part des personnes avec qui j’en ai parlé. Alors voici mon avis ! J

Qu’est-ce que j’ai pu ne pas aimer ce livre au début… Mais ça n’a pas duré longtemps, je vous rassure. Explication : le début est assez lent, on ne sent que la haine, la colère et la peur de Valérie, nous sommes pris dans ses flash-backs de la tuerie et des moments passés avec son copain. Ça donne rapidement envie d’arrêter mais il y a un petit quelque chose qui fait qu’on reste car, en vrai, on a envie de savoir ce qui s’est réellement passé, comment ils sont arrivés à faire ce massacre et puis l’histoire se libère, s’accélère. Valérie sort de sa bulle et réapprend à vivre. On suit tout son processus pour aller de l’avant. On découvre les autres personnages sous son regard, sous deux facettes : celle avant la tuerie et celle après la tuerie. On découvre ce qui s’est passé pour que Nick en arrive à tirer sur ses camarades et se suicide et ce qui se passe après.

On découvre un harcèlement scolaire qui se finit en drame, le pardon, la peur, le mal-être adolescent… On découvre que Valérie avait tout pour être heureuse et ses parents ne comprennent pas comment elle a pu basculer dans le « mal ». On peut voir à quel point, à l’adolescence, nous pouvons se comporter comme les pires démons qu’il existe entre nous, comment nous pouvons nous prendre la tête à propos de bêtises sans noms sans réaliser que c’est stupide. On voit aussi que les adultes ne se comportent pas forcément mieux que les adolescents et que, du coup, il faut apprendre à grandir à son rythme, faire ses choix personnels et vivre sa vie du mieux qu’on peut, savoir pardonner et demander pardon aussi pour mieux grandir. Pardonner, c’est devenir adulte.

Enfin, pour finir, je tiens à dire que ce livre est juste très bien écrit et très dramatique, j’en ai presque pleuré, c’est pour dire…


Extraits :
« Oui, il est possible de changer, a-t-elle poursuivi. C’est difficile, et la plupart des gens renoncent, mais c’est possible. Par exemple, il est possible de dépasser la haine en ouvrant son cœur à un ou une amie. Ou en sauvant la vie d’un ennemi ou d’une ennemie. » 

« Cependant, pour changer, il faut apprendre à écouter et à accepter l’autre. Apprendre à entendre. À entendre vraiment. »


Voilà pour mon avis ! L’avez-vu lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


Mathilde Littéraire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire