samedi 2 juillet 2016

L'enfant de Schindler - Leon Leyson

Hello mes p’tits loups, aujourd’hui je vais vous parler d’un livre bouleversant et terrible : L’enfant de Schindler de Leon Leyson.


Titre : L’enfant de Schindler
Auteur : Leon Leyson
Édition : Pocket Jeunesse (France).
Prix : 15 € 90 (France).
Sortie : 7 mars 2014 (France).
Nombre de pages : 224 pages.


Synopsis : « Alors que tout semble perdu pour Léon Leyson, déporté à l'âge de douze ans dans un camp de concentration, un homme – un nazi – lui redonne espoir. En l'employant comme ouvrier dans son usine, Oskar Schindler fait du petit Leon le plus jeune inscrit sur sa liste. Une liste qui sera synonyme de vie pour lui mais aussi pour des centaines d'autres juifs pris dans les filets nazis. »

Mon avis
Voici l’un des livres qu’il faut absolument lire. On y trouve le témoignage poignant et saisissant d’un homme de 83 ans (à l’époque de la remise de son manuscrit en 2013), sur la Seconde Guerre Mondiale. Cet homme est un petit garçon de dix ans, il est le cinquième enfant d’une famille ouvrière juive de Pologne. Dans sa famille, ils sont quatre garçons et une fille et leurs parents sont d’honnêtes personnes travaillant pour apporter un avenir digne et sécurisant à leurs enfants. Lors de l’invasion des allemands, Leon apprend avec horreur et stupeur la haine antisémite, il subit les privations, les rafles, la violence, la faim, l'angoisse... lié à sa religion juive.

Ce livre est un témoignage tellement touchant et tellement bouleversant, qu’on n’en sort pas indemne, encore plus que dans d’autres livres que j’ai pu lire, Leon Leyson raconte son histoire avec justesse et humilité. Il nous livre une grande partie de son histoire qui fait partie de l’Histoire. Il ne passe pas par quatre chemins pour raconter son vécu, il s’exprime clairement, sans chichi, sans blablas, sans langue de bois. Il nous donne une vision de la Shoah, des camps et de cette guerre vraiment personnelle et nous montre ce qu’il y a le plus choquant et le plus horrible de la Seconde Guerre Mondiale sans tabou, en restant le plus fidèle possible à ses souvenirs d’enfance. Il nous partage la peur, la faim, la barbarie des Nazis, la haine, la peine, la disparition des êtres chers, le désespoir mais aussi l’amour qu’on porte à sa famille, la joie de se retrouver ou de manger, l’espoir, la survie, le courage…

Leon Leyson a survécu à la Seconde Guerre Mondiale grâce à un homme en particulier, à Oskar Schindler, mais aussi grâce à sa famille, sa mère et son père, à son courage et son audace. Il a su se débrouiller pour s’en sortir, à trouver des solutions pour manger et pour échapper des Nazis, pour retrouver ses parents et ses frères et sœur. Il s’agit d’un grand homme qui rend hommage à un autre grand homme…

Ce livre est un hommage à tous les Juifs et autres victimes de la Seconde Guerre Mondiale, à Oskar Schindler mais aussi à la famille Leyson : ses parents, ses frères et sa sœur et c’est aussi un hommage à lui-même.

Je crois que ce livre est l’un des seuls livres qui m’ont fait pleurer, avec le dernier tome  d’Harry Potter. Ce qui prouve que très peu de livre me font autant d’effet que L’enfant de Schindler.

« C’est une chance pour nous d’avoir ce livre. Je serai éternellement reconnaissant à Leon Leyson qui a livré son témoignage aux générations futures. Grâce à lui le monde ne sera plus le même. […] » Steven Spielberg, réalisateur de La Liste de Schindler.

Je me suis inspirée de ces articles pour écrire mon article :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire